Des civils utilisés par lesHouthis comme boucliers humains.L'escalade de la guerre auYémen etla fin d'unechance de paix

Des civils utilisés par lesHouthis comme boucliers humains.L'escalade de la guerre au Yémen etla fin de toute perspective de paix .

« les Houthis bombardent parfois des lieux civils ou des lieux où des civils sont détenus, et accusent la coalition de les bombarder ».”
— M. Wadah Al-Jalil, journaliste et chercheur politique
YéMEN , February 5, 2022 /EINPresswire.com/ -- Vendredi 4 février 2022, un webinaire a été organisé à 20h avec des intervenants de haut niveau d'organisations de la société civile et d'universitaires spécialisés dans le domaine du droit international et des droits de l'homme dont M. Wadah Al-Jalil, journaliste et chercheur politique,M. Yahya Al-Jamai, militant des droits de l'homme, et M. Kamel Al-Khoudani, journaliste et militant des droits de l'homme et président du conseil d'administration de la Fondation Bina Hayat pour le développement, les droits et les libertés.M. Faisal Al-Qaifi, président de la Humane League for Rights était le modérateur de ce webinaire. Il a ouvert la session en introduisant le concept de boucliers humains et la position du droit international concernant ces crimes. Il a déclaré qu'il existe différentes formes, notamment le placement de civils dans des installations considérées comme des objectifs militaires, afin de les protéger et d'embarrasser la partie attaquante.

Ce comportement criminel est un acte immoral auquel ont recours des régimes totalitaires ainsi que des groupes terroristes extrémistes tels que le groupe Houthi, Daesh et le Hezbollah. Ces derniers temps, des voix internationales rejetant l'utilisation par la milice Houthi de civils comme boucliers humains se sont élevées. Les parlementaires européens ont confirmé lors d'un webinaire organisé par le groupe PPE au Parlement européen que les Houthis sont des terroristes et qu'ils devraient cesser d'utiliser des civils comme boucliers humains. Ils ont insisté sur leur demande de désigner la milice Houthi comme groupe terroriste en raison de leur utilisation de civils comme boucliers humains ainsi que du stockage d'armes dans des installations civiles.

M. Waddah a mentionné que des lois internationales ont été promulguées pour protéger les civils depuis 2004, et que les Houthis ont utilisé des civils comme boucliers humains, à commencer par les villages de Saada. Al Houthi pense que l'utilisation de civils comme boucliers humains améliorera la méthodologie de son groupe.
Il a parlé des journalistes Abdullah Qabel et Youssef Al-Aizari, qui ont été détenus dans le camp de Dhamar en tant que boucliers humains, et a déclaré qu'Al-Houthi utilise l'aéroport de Sanaa comme caserne militaire et un site pour tester la capacité de ses appareils.

Il a mentionné que « les Houthis bombardent parfois des lieux civils ou des lieux où des civils sont détenus, et accusent la coalition de les bombarder ».

Le professeur Yahya souligne que "le racisme des Houthis est basé sur un racisme ethnique et composé de 3 types : le racisme religieux (quiconque n'y croit pas est un infidèle), le racisme social (maîtres, superviseurs et esclaves) et le racisme économique (20 % du cinquième de l'argent des Yéménites). Il a souligné que le racisme houthi est dangereux pour eux en tant que Yéménites et pour le monde entier. Leur idéologie ne différe pas de l'idéologie des groupes terroristes tels que l'Etat islamique et Al-Qaïda. L'idéologie du groupe Houthi n'est pas basée sur la paix mais sur le meurtre, les bombardements et la destruction.

Il y a trois pays qui ont classé Al-Houthi comme un groupe terroriste, à savoir l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l'Indonésie. Reclasser Al-Houthi en groupe terroriste serait une bonne mesure, et une action en justice doit être engagée en le reclassant à nouveau ce groupe terroriste et en soumettant le projet à la Ligue des États arabes.


Le professeur Kamel Al-Khodhani a mentionné que « les Houthis prennent les civils comme boucliers humains pour faire chanter l'opinion internationale , et le groupe Houthi en est arrivé à bombarder des installations civiles et médicales pour montrer au monde entier qu'ils sont opprimés.

La milice houthie a rejeté les initiatives avancées par le Royaume d'Arabie saoudite concernant l'ouverture de l'aéroport de Sanaa pour transporter les citoyens entre les aéroports internes. Al-Houthi répand des mines et les plante dans chaque centimètre du pays sans se soucier des citoyens. Les enfants sont endoctrinés , recrutés, exploités et poussés au front.
Dr Arwa El Khattabi, présidente de Broken Share, a conclu avec un commentaire en soulignant que " Al-Houthi affame les Yéménites et le monde crie que la situation au Yémen est tragique. Cependant, Al-Houthi utilise l'aide internationale pour financer sa guerre contre la population elle-même.

Manel Msalmi
The European Association for The Defence of Minorities
+32 2 403 37 00
email us here

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published